Accueil > dispositifs immobiliers Toulouse > Para-hôtellerie Toulouse

Investir en Para-hôtellerie à Toulouse : lancez-vous dans la location saisonnière !

Ce régime fiscal n’est pas le plus connu, alors qu’il est pourtant la solution parfaite pour devenir loueur saisonnier et payer moins d’impôts. Pour cela, rien de plus simple : louez un bien meublé à Toulouse, proposez quelques prestations comme le ménage ou le petit-déjeuner et le tour est joué ! Dès la première année, vous pouvez commencer à défiscaliser. Avant de vous lancer, découvrez tous les aspects importants de ce dispositif immobilier : TVA, fiscalité, conditions à respecter… Notre équipe vous explique tout et vous accompagne pour trouver les biens les mieux placés à Toulouse. N’hésitez pas à contacter notre cabinet pour investir dès maintenant dans la location saisonnière avec la para-hôtellerie.

Combinez réduction d’impôt sur le revenu et résidence secondaire avec la location meublée saisonnière en para-hôtellerie !

Jean-Yves Gaté - Fondateur en 1998 de Marine Patrimoine

Comprendre la différence entre la location meublée (LMP et LMNP) et la Para-hôtellerie à Toulouse

Le principe de ces dispositifs n’est pas du tout le même. La location meublée (LMNP) demande moins de temps puisqu’il ne s’agit que d’une activité annexe. Avec la para-hôtellerie, vous proposez des services aux locataires : c’est une activité professionnelle et commerciale à part entière. Vous louez un bien tout en offrant des services.
Pour être considéré comme para-hôtelier, voici les services que vous devez inclure avec la location de votre logement :

  • L’accueil : à savoir un service de réception des nouveaux locataires.
  • La fourniture du linge : dès l’entrée dans les lieux, vous devez fournir les draps et le nécessaire de lingerie.
  • Le ménage : pas seulement en début et en fin de séjour, le ménage doit être inclus durant les jours de présence des locataires (comme à l’hôtel !).
  • Le petit-déjeuner : soit à l’intérieur du logement, soit dans un lieu de réception de l’immeuble.
Si vous n’habitez pas à côté ou simplement pour vous faciliter la tâche, n’hésitez pas à faire appel à une conciergerie et à une femme de ménage.Il y a encore d’autres différences avec la location meublée non-professionnelle (LMNP) et professionnelle (LMP). La para-hôtellerie à Toulouse permet en effet de :

  • Obtenir le statut de “loueur professionnel” sans plancher de revenus, alors qu’il est de 23 000 € TTC par an avec le statut LMP ;
  • Ne pas prendre en compte vos revenus annexes (salaires, autres loyers, etc.), alors qu’avec une LMP, les revenus de la location doivent dépasser 50 % du total des revenus professionnels ;
  • Réaliser l’activité de para-hôtellerie en votre propre nom, ou à travers une société.

Bref, ce sont des dispositifs très différents qui n’apportent pas les mêmes avantages.

Qu’en est-il de la TVA avec le statut para-hôtelier à Toulouse ?

Le statut de para-hôtelier vous donne accès au régime de la TVA. Vous avez donc l’obligation légale de la récupérer sur les services proposés et l’achat du bien immobilier en lui-même. En France métropolitaine, le taux de TVA applicable en para-hôtellerie est de 10 %, contre seulement 2,1 % en Corse.

Pour collecter la TVA, vous vous engagez à faire de la para-hôtellerie pendant 20 ans. Et si vous souhaitez revendre le bien immobilier avant l’échéance, pas de panique ! Il faudra reverser une partie de la TVA du bien à l’État, au prorata des années manquantes.

Sinon, si le nouvel acquéreur veut poursuivre la location avec le régime fiscal de la para-hôtellerie, vous n’aurez pas besoin de redonner la TVA collectée.

Notez aussi qu’il faut fournir une déclaration de TVA tous les ans. Si vous ne voulez pas vous en occuper, n’hésitez pas à déléguer le suivi comptable de votre activité en para-hôtellerie. Notre équipe est là pour vous accompagner !

Les 3 avantages fiscaux de l’investissement en Para-hôtellerie à Toulouse

1 – Faire de vraies économies d’impôts dès la première année

Grâce à l’investissement en para-hôtellerie, vous pouvez générer de grosses économies d’impôts ! Si votre bilan est négatif (charges > recettes) à la fin de l’année fiscale, vous pouvez imputer votre déficit sur vos revenus globaux. Voici ce qui est compris dans les recettes et les charges :

  • Les recettes correspondent uniquement aux loyers récupérés avec la location saisonnière, qui s’étale sur 15 à 25 semaines par an selon son emplacement.
  • Les charges comprennent la taxe foncière, les frais d’assurance, les intérêts d’emprunt, les charges de copropriété ainsi que l’amortissement du bien (à hauteur de 10 % du prix total selon le principe comptable de l’amortissement dégressif).

2 – Amortir son bien en 10 ans

Le principal atout de la para-hôtellerie, c’est bien l’amortissement rapide du bien. Par rapport aux autres dispositifs de location meublée qui requièrent 30 voire 40 ans, vous pouvez amortir votre bien en 10 ans. Concrètement, cela signifie que 10 % du prix d’achat du bien est considéré comme une charge chaque année.

C’est cet amortissement qui va vous permettre de créer un déficit, qui sera imputé à votre revenu imposable. Résultat, vous diminuez vos impôts sur le revenu (IR) !
Prenons un petit exemple. Vous achetez un appartement à Toulouse pour 500 000 €. Tous les ans, vous pouvez passer 10 % en charge du prix du bien, soit 50 000 €.

À l’issue du bilan fiscal (recettes – charges), il y aura un déficit de 40 000 €. Et c’est ce montant qui est imputable sur le total de vos revenus. En étant imposé dans une haute tranche marginale d’imposition (TMI à 41 % par exemple), vous réalisez 16 400 € d’économie d’impôts (40 000*0.41) !

Mais attention, cet amortissement concerne uniquement les biens immobiliers neufs. En cas de revente, la plus-value de votre bien fera aussi l’objet d’une imposition.

3 – Réduire totalement ses impôts sur le revenu

Après 15 ans de détention du bien, le régime fiscal para-hôtelier vous garantit une réduction totale d’impôt sur le revenu (IR). Avec la location meublée, il faut attendre 22 ans (voir Article 151 septies B du CGI).

L’autre point positif, c’est que les biens immobiliers utilisés dans le cadre de votre activité de para-hôtellerie ne sont pas assujettis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) !

Investir en Para-hôtellerie à Toulouse : le bilan

Pour mettre en place une vraie stratégie patrimoniale, rien de tel que l’investissement dans l’immobilier locatif en para-hôtellerie à Toulouse. Bien plus flexible que les autres dispositifs, le régime fiscal de la para-hôtellerie ne concerne que la location saisonnière. Et les avantages sont nombreux :

  • Amortissement rapide des biens immobiliers
  • Importantes réductions d’impôts
  • Exonération à l’IFI

En plus, vous profitez d’une résidence secondaire à Toulouse, l’emplacement parfait pour jongler entre mer et montagne !